Colomiers,
région toulousaine (31)

06.15.93.33.41
isabelle@dog-educ.com

Les méthodes d'éducation illustrées sur un exemple

Prenons l'exemple de l'apprentissage de la marche en laisse...

(Un article que j'ai écrit pour Vive les chiens en 2006 - amendé en 2012... On évolue !)

Qui dit marche en laisse, dit chien qui marche à peu près au pied mais surtout sans tirer sur sa laisse.

Comme pour tout apprentissage en éducation canine, il n'y a pas UNE méthode, sacro-sainte unique méthode qui marche à tous les coups.

Nous avons à notre disposition une palette de moyens d'apprentissage : à chaque maître de trouver celle qui va lui permettre de faire comprendre à son chien ce qu'on attend de lui.

Pour chacune, je vous propose l'exemple de l'apprentissage de la marche en laisse.

La méthode la plus classique : la méthode dite "traditionnelle" ou "coercitive"

(à bannir !.. Il y a tellement plus efficace !! Attitude éventuellement entendable avec un chien qui a compris, sait très bien faire mais là, n'a pas envie... mais en aucun cas pour "apprendre" !)

Plutôt basée sur la contrainte, il s'agit de reprendre le chien qui n'adopte pas le comportement souhaité jusqu'à ce que celui-ci entre dans les moeurs.

Exemple de la marche en laisse : 

Le chien est en laisse à côté du maître qui marche. On laisse le chien partir à la faute, c'est à dire s'éloigner de son maître. Dès que la laisse est en tension, on donne ce qu'on appelle un "coup de sonnette" : un grand coup sec & bref sur la laisse qui surprend le chien.
En général, pour plus d'effet, on associe à cette méthode l'utilisation du collier d'éducation, ou collier étrangleur.
Quand le chien est au pied, on va le féliciter verbalement ou par une caresse.
Quand le chien en a assez de se faire "malmener", il fait plus attention et adopte le comportement souhaité pour éviter la réprimande et profiter de la récompense.
On multipliera également les changements de direction et on bousculera gentillement le chien qui est sur la trajectoire ou a oublié de suivre afin d'obliger le chien à faire attention à son maître.

Ca peut avoir l'air "barbare" mais vous remarquerez qu'on ne frappe pas ! On réprimande, certes, mais ça s'arrête là.
Cette méthode s'adapte donc tout particulièrement au chien qui connait déjà la marche au pied mais a, comme qui dirait, une perte de mémoire passagère 

Evidemment, avec un jeune chiot, on ne va pas procéder de la même manière 

La méthode naturelle

Avec un jeune chiot, on préfèrera l'utilisation de la méthode naturelle (Merci M. Ortéga !), basée sur le renforcement positif.
Autant tout à l'heure, on réprimandait le comportement inadéquat, autant ici, on va l'ignorer pour au contraire marquer de façon très forte le comportement adéquant.
C'est une approche différente, pas plus ou moins efficace : tout va dépendre du chien et du maître.

Etape n°1 : préliminaire indispensable à toute utilisation d'une méthode basée sur le renforcement positif : déterminer ce qui plaît au chien !
Ce n'est pas le maître qui choisit la récompense. C'est en observant son chien que le maître saura déterminer si son chien préfère la balle ou la croquette, le jambon ou les haricots verts ...

Les récompenses alimentaires doivent être suffisament petites pour ne pas avoir besoin d'être mâchées.

Exemple de la marche en laisse :

Le chien est en laisse à côté du maître qui marche. Le maître n'utilise pas la laisse pour guider le chien, par contre, il attire l'attention du chien avec la récompense (leurre). Quand le chien est au pied, il donne la récompense. Progressivement, il va demander au chien de faire 1, 5, 10 pas au pied avant d'avoir la récompense. Ensuite, la récompense qui au départ était systématique, va devenir progressivement aléatoire et sera remplacée par une récompense verbale.

L'inconvénient majeur que je trouve personnellement à cette méthode est la difficulté de se détacher de la récompense.

Le clicker training

Basée sur les mécanismes d'éducation des mamifères marins, le clicker training est utilisable chez le chien aussi.
Le clicker est un petit appareil avec une languette mécanique qu'on actionne en appuyant dessus et qui émet un 'click' caractéristique.
Ce 'click' doit obligatoirement être suivi de la distribution d'une récompense.

L'étape préliminaire de détermination de la récompense est nécessaire là aussi.

Une autre étape est nécessaire : la compréhension du clicker.

Un chien habitué à travailler au clicker est un chien qui a compris qu'il est moteur dans son apprentissage et qu'il peut déclencher le clicker.
Le chien devient force de proposition.
C'est un peu comme l'apprentissage par coeur des tables de multiplication et celui du calcul sur un boulier ou avec des bonbons pour comprendre le mécanisme... L'apprentissage est plus facile une fois qu'on l'a compris.

Pour faire comprendre au chien qu'il peut déclencher le clicker, il convient de lui expliquer d'abord ce qu'est le clicker, gratuitement et simultanément : clickez et donnez une récompense (jouet ou nourriture). Petit à petit, décalez le click de façon à ce qu'il précède la récompense. L'étape 1 sera franchie quand le chien, entendant le click, viendra chercher la récompense.

Etape 2 : votre chien doit maintenant comprendre que s'il adopte un comportement, il déclenche le clicker. Pour cela, vous devez l'amener à proposer un comportement. Vous allez lui faire adopter un certain comportement en le guidant avec la récompense (comme s'assoir) une dizaine de fois. Click/récompense à chaque fois.
Au bout de ces 10 fois, vous allez attendre... Il y a de fortes chances que le chien s'assoit !... Click/récompense : bravo ! Votre chien vient de déclencher le clicker !! Vous pouvez maintenant coller un ordre sur ce nouveau comportement qu'il vient d'acquérir !

Reprenons pour cela l'exemple précédent.

Le chien est en laisse, son maître à côté de lui. Le maître fait un pas en avant. Si le chien suit de lui même (sans utiliser la laisse), il clique & récompense. Si le chien ne bouge pas, le maître se déplace (sans tendre la laisse) et attend que le chien vienne à lui pour cliquer/récompenser.
Le maître va répéter ceci une dizaine de fois.
Ensuite le maître va se mettre en marche et cliquer chaque fois que le chien est au pied. Si le chien le dépasse, il va simplement changer de direction et cliquer dès que le chien est de retour au pied.

Il existe tout un tas de méthodes intermédiaires, issues du vécu et de l'adaptation personnelle de chacun.

L'exemple le plus frappant est dans la tenue de la laisse pour chien : à 2 mains, celle opposée au chien passée dans la poignée et celle côté chien servant de guide, à une main côté chien ou côté opposé au chien, la laisse passant devant ou alors sous les fesses (pratique avec un chien lourd) etc.

La communication non verbale.

Exemple de la suite en laisse : 

Dès que votre chien tire sur sa laisse, vous vous arrêtez. Vous pouvez vous entraîner chez vous en lançant une balle en avant. Dès que le chien tire pour y aller, vous vous arrêtez. Dès qu'il est au pied, vous repartez.
Autre façon, dès que le chien tire, vous changez de direction. On va où JE le décide... même si ça fait un peu déplacement de boule de billard 


Quelques petits conseils supplémentaires, en vrac :

  • Pour n'importe quel apprentissage, ne perdez pas de vue que le chien travaille pour faire plaisir à son maître... Donc montrez lui quand il vous fait plaisir.
  • Un maître qui n'est pas clair avec ce qu'il fait ne peut pas transmettre un message clair à son chien donc réfléchissez bien avant de commencer à ce que vous voulez apprendre à votre chien et comment vous allez vous y prendre.
  • On apprend plus facilement à résoudre plein de petits problèmes qu'un gros donc pensez à décomposer les apprentissages en phases simples.
  • Terminez toujours une séance sur un exercice correctement réussi. Si un apprentissage vous bloque, passez à autre chose que vous savez faire et terminez la séance.
  • Préférez plusieurs séances courtes à une longue.
  • Enfin, travaillez dans la gaité et évitez la monotonie.

Pour la marche en laisse :

Variez le rythme de la marche, les directions pour vous obliger à rester attentif et obliger votre chien à en faire de même.


Voilà... J'ai essayé de faire un petit tour d'horizon afin de vous montrer qu'il n'y a pas UNE et UNE SEULE façon de répondre à un problème. LA bonne méthode est celle qui fonctionne dans votre cas particulier à vous... mais vous l'aurez compris, j'ai un faible pour celles qui se basent sur le RESPECT de l'animal

Catégorie :