Adopter un chien adulte

Par exemple dans un refuge

Adopter un chien adulte, que ce soit par le biais de petites annonces ou dans un refuge, peut s'avérer une véritable gageure.

Malgré tout, l'aventure en vaut la chandelle : ces "accidentés de la vie" vous surprendront sûrement par la quantité d'amour qu'ils sont capables d'offrir en retour à un peu d'attention.

Mais ce bonheur va devoir se gagner !

Tous les défauts & pire encore !

Voilà, c'est fait !

Vous êtes allé au refuge et vous avez choisi un chien

Mais ce chien que vous avez choisi de recueillir, gardez bien en tête qu'il vient de passer par de véritables traumatismes.

Considérez qu'il ne sait rien, prenez le temps de tout lui apprendre

La malpropreté

Ce chien vient de passer par la case "refuge" ou box ou ... La propreté au sens humain (on ne fait pas ses besoins dedans), il l'a sans doute perdue... Peut-être même a t-il été forcé de perdre la propreté au sens canin (on ne fait pas ses besoins là où on dort) par manque d'espace & de sorties.

Reprenez l'apprentissage de la propreté à son commencement.

Peut-être votre chien ne sera t-il pas au début suffisamment en confiance pour faire ses besoins dehors. C'est le cas de Fanny : cette petite chienne est totalement affolée/en panique lorsqu'elle est dehors. Pour lui apprendre à être propre, il faudra du temps à ses adoptants. Il faudra d'abord la sécuriser, la mettre en confiance : la sortir à des endroits calmes, sans sollicitations. Le plus long sera d'arriver à capter son premier pipi dehors pour la féliciter. Si elle fait dedans, ne dites rien, ne vous fâchez pas. Ne nettoyez mas en sa présence. N'utilisez pas de javel (qui contient de l'amoniaque, également contenu dans les urines donc qui pourrait donner envie au chien de refaire à cet endroit) mais préférez de l'eau avec du vinaigre blanc ou du Sanytol.

Vous pouvez également, si vous avez un jardin, nettoyer ses besoins avec une serpillière que vous ne laverez pas : laissez la sécher et déposez là dehors pour l'inciter à faire ces besoins à cet endroit-là.

Dehors, sortez en longe, après les repas/les moments de repos et sortez "pour ça". On ne se balade pas, on ne joue pas : on sort en longe (ou laisse suffisamment longue) et on attend dans un secteur de quelques m². Toujours au même endroit. Et on patiente. On a le temps, n'est-ce pas ? On a 15 ans à passer ensemble. On peut bien lui accorder 1h ou 2 pour la mettre sur les bons rails, cette petite chienne :)

Les dégradations

L'autre apprentissage que vous allez avoir besoin de travailler en priorité, c'est l'apprentissage de la solitude. Il est tout à fait probable qu'ayant retrouvé la chaleur d'un foyer après être passé par un refuge, votre chien n'ait qu'une crainte, celle de tout perdre à nouveau.

Si vous pouvez, prenez quelques jours à son arrivée pour faciliter la transition et dès le départ, mettez en place de "faux départs". Ne ritualisez ni départ, ni retour : "l'humain peut entrer / sortir. Tout va bien malgré tout. Je n'ai pas à m'inquiéter". Préférez lui allouer une pièce pas trop grande pour éviter qu'il n'ait un sentiment d'insécurité. Vous pouvez opter pour une caisse de transport (celle que j'ai pour Engel est plus grande que certains box de la SPA...) mais tout ceci est un apprentissage ! Laissez lui à disposition des jouets type kong, des os à mâcher.. Des dérivatifs pour son anxiété. Vous pouvez également lui laisser un vêtement que vous aurez porté.

Gardez en tête qu'il lui faut DU TEMPS.

Le manque de socialisation

C'est sûrement aussi un axe sur lequel il faudra travailler... Mais après. Quand la confiance sera là.

D'ici là : ne faîtes pas confiance à votre nouveau compagnon : vous ne savez RIEN de son passé (lui seul pourrait vous le raconter). Vous ne savez pas ce qu'il aime/ce qu'il craint. Essayez autant que possible de lui éviter les situations de surprise, les situations où il pourrait se sentir acculé. Laissez lui de l'espace, protégez cet espace et laissez le prendre confiance en lui, en vous. Ne le poussez pas à la faute et tant que vous ne vous ne vous êtes pas mutuellement apprivoisé, gérez les rencontres aux autres chiens/chats/enfants/humains avec précaution, vigilance et ne forcez pas les choses : mieux vaut rester un peu à l'écart que d'avoir à gérer une situation qui dégénère.

Les chiens de cet article sont ceux que j'ai rencontre au Noël des animaux au refuge de Toulouse. Ils sont nombreux à attendre un futur maître. Ils méritent une seconde chance mais gardez bien en tête que

le jeu en vaut la chandelle mais la partie ne sera peut-être pas si facile

N'hésitez pas à prendre conseil auprès d'un éducateur canin utilisant des méthodes positives (MFEC)